Benefits of Fresh Aromatic Herbs in the Kitchen / Avantages des herbes aromatiques fraîches en cuisine

Aromatic herbs … they add flavor and color to your culinary preparations. But not only since they have been used for thousands of years as a medicine and also as a preservative.

Herbs in the kitchen

Herbs enhance the flavor of any dish, including desserts. You are only limited by your imagination. You can add these to casseroles, soups, breads, marinades, butters, sauces, salad dressings, broths, desserts, drinks and cocktails.

They can not only be added during cooking but just before serving. It is a nice way to enhance the taste, the smell and especially the visual aspect of the dish.

For maximum flavor and nutritional value, you should choose your herbs just before using them. All fresh vegetables, including herbs, will lose their nutritional value by leaving them in your refrigerator or on your kitchen or grocery counter. This is why I encourage you to grow your herbs and vegetables! I’m talking about it here.

Growing your own herbs

Growing your own fresh herbs like rosemary

Whether in pots or in the ground, fresh herbs are worth growing at home. Not only do they decorate but give off their smells whether in your kitchen or in your garden. The benefits of growing your own herbs are that you can use the amount you want without having too much. In addition, they will not wilt and you gain nutritional value. The benefits don’t stop there since at the end of the season, you can cut them and dry or freeze them for use all year round. No kitchen waste and better health!

Wondering which ones to grow? The ones you use the most in the kitchen! To help you choose I have made a list of the herbs that are most often used and their uses. Up to you to choose!

Classic Pairings

There are a multitude of ways to use them in your kitchen but here are traditional pairings (incomplete) that will help you get started using them.

  • Dill: fish, cheese, sauce, dressing
  • Basil: pesto, tomato sauce, tomato soup, pasta, strawberries
  • Chives: salad, cheese, eggs, mayonnaise, dressing
  • Coriander: Guacamole, salad, soup, Asian dishes, curry, mangoes, fruits Sea
  • Bay Leaves: broth, stews and stew, marinades
  • Marjoram: cheeses, meats, fish, tomatoes
  • Mint: drinks, desserts, yogurts, meats, vegetables, confectionery
  • Oregano: tomatoes (including pasta and pizza), cheeses, meats, stuffings
  • Parsley: on everything and everywhere!
  • Rosemary: grilled meats, lambs, sauces, tomatoes
  • Sage: poultry, stuffing, tomatoes
  • Thyme: grilled meats, bread, crackers, cheeses, soups, stuffing, poultry

Fresh or dry herbs

Herbs are rich in antioxidants and other components excellent for health. Their health benefits are most powerful when consumed fresh rather than dried. For this, they must be used at the end of cooking or in raw preparations.

Fresh Mint

Unfortunately, some nutrients and aromatics will inevitably be lost during the drying process, and more will be lost with prolonged storage. But that does not mean that all dried herbs are of no nutritional value. Among others, some have the same values no matter if you consume it fresh or dry like ginger, cloves and cinnamon.

You should know that dry herbs taste more powerful than fresh ones. Typically, one teaspoon (5ml) of dried herbs equals four teaspoons of fresh.

Some herbs are more resistant than others (like rosemary and parsley) and will keep their flavor during cooking and others are used only to flavor a dish but are not eaten like bay leaves for example.

In addition to enhancing the flavors, smells, looks and textures of your meals, the more herbs you try, the more likely you are to benefit from various health benefits.

In Health!

Chantal


Les herbes aromatiques… elles ajoutent saveurs et couleurs à vos préparations culinaires. Mais pas seulement puisqu’elles sont utilisées depuis des milliers d’années comme médicament et aussi comme conservateur.

Les herbes en cuisine

Les herbes rehaussent la saveur de n’importe plat, incluant les desserts. Tu es seulement limité par ton imagination. Tu peux ajouter celles-ci à des mijotés, des soupes, des pains, des marinades, des beurres, des sauces, des vinaigrettes, des bouillons, des desserts, des boissons et cocktails.

Elles peuvent non seulement être ajoutées à la cuisson mais au moment de servir. C’est une jolie façon de rehausser le goût, l’odeur et surtout l’aspect visuel du plat.

Pour un maximum de saveur et de valeur nutritionnelle, tu dois choisir tes herbes juste avant de les utiliser. Tous les légumes frais, y compris les herbes, perdront de leur valeur nutritive en les laissant dans ton réfrigérateur ou sur le comptoir de ta cuisine ou de l’épicier. C’est pourquoi je t’encourage à cultiver tes herbes et tes légumes! Je t’en parle ici.

Cultiver ses herbes

Cultiver ses propres herbes fraîches comme le romarin

Que se soit en pot ou en pleine terre, les herbes fraîches valent la peine d’être cultivées chez soi. Non seulement elles décorent mais dégagent leurs odeurs que se soit dans ta cuisine ou dans ton jardin. Les avantages de cultiver ses propres herbes sont que tu peux ainsi te servir de la quantité voulue sans en avoir trop. En plus, elles ne flétriront pas et tu gagne en valeur nutritive. Les avantages ne s’arrêtent pas là puisqu’en fin de saison, tu peux les couper et les faire sécher ou les congeler pour les utiliser toute l’année. Pas de déchet en cuisine et une meilleure santé!

Tu te demandes lesquelles faire pousser? Celles que tu utilises le plus en cuisine! Pour t’aider à choisir j’ai fait une liste des herbes qui sont le plus souvent utilisé et leurs utilisations. À toi de voir!

Associations classiques

Il y a une multitude de façon de les utiliser dans ta cuisine mais voici des appariements traditionnels (incomplet) qui t’aideront à commencer à les utiliser.

  • Aneth : poissons, fromage, sauce, vinaigrette
  • Basilic : pesto, sauce tomate, soupe aux tomates, pâtes, fraises
  • Ciboulette : salade, fromage, oeufs, mayonnaise, vinaigrette
  • Coriandre : Guacamole, salade, soupe, plats asiatiques, curry, mangues, fruits de mer
  • Laurier : bouillon, mijotés et ragoût, marinades
  • Marjolaine : fromages, viandes, poissons, tomates
  • Menthe : boissons, desserts, yaourts, viandes, légumes, confiseries
  • Origan : tomates (incluant pâtes et pizza), fromages, viandes, farces
  • Persil : sur tout et partout!
  • Romarin : grillades, agneaux, sauces, tomates
  • Sauge : volailles, farces, tomates
  • Thym : grillades, pain, craquelins, fromages, soupes, farces, volailles

Herbes fraîches ou herbes sèches

Les herbes sont riches en antioxydants et autres composants excellents pour la santé. Leurs avantages pour la santé sont plus puissants lorsque consommées fraîches plutôt que séchés. Il faut, pour cela, les utiliser en fin de cuisson ou dans les préparations crues.

Menthe fraîche

Malheureusement, certains nutriments et certains composés aromatiques seront inévitablement perdus au cours du processus de séchage, et davantage seront perdus avec un stockage prolongé. Mais cela ne signifie pas que toutes les herbes séchées sont sans valeur nutritionnelle. Entre autre, certaines ont les mêmes valeurs peut importe si tu la consomme fraîche ou sèche comme le gingembre, le clou de girofle et la cannelle.

Il faut savoir que les herbes sèches ont un goût plus puissant que les fraîches. En règle générale, une cuillère à café (5ml) d’herbes séchées équivaut à quatre cuillères à café de fraîches.

Certaines herbes sont plus résistantes que d’autres (comme le romarin et le persil) et conserveront leur saveur pendant la cuisson et d’autres sont utilisées uniquement pour aromatiser un plat mais ne sont pas consommées comme les feuilles de laurier par exemple.

En plus de rehausser les saveurs, les odeurs, l’apparence et les textures de tes repas, plus tu essayes d’herbes, plus tu as de chances de bénéficier des divers avantages pour la santé.

Santé!

Chantal

12 Benefits of Growing a Vegetable Garden / 12 bienfaits de cultiver un potager

Grow what you put on your plate … A sentence that inspires and turns me on.

I have wanted to grow my own vegetables and fruits for years. But, I did not dare to embark on the adventure … I live in the city center and have only very little space I said to myself. I spend almost two (summer) months abroad, so I cannot take care of a veggie garden. I don’t have a green thumb. I do not know anything about it. In short, I had a lot of excuses.

Long live generous friends

A friend has a large garden and he kindly lend me a space so that I could make a vegetable garden there. With all the time that confinement imposed on me in addition to the travel ban, I could not refuse this opportunity. So I embarked on this great adventure.

Only pleasure and happiness

I asked advice from a friend who has a beautiful garden and a large vegetable patch. In addition to her tips, her references in terms of the vegetable patch, she gave me vegetables seedlings, herbs and flowers to plant in my little space!

I read about the arrangement of a vegetable patch, permaculture and everything I needed to know to be successful in this new adventure. I learn and continue my learning… in theory and in practice. I’m obviously still in my infancy.

As soon as the gardeners stores opened, I bought seedlings, plants, potting soil, horse poop and coconut shavings to mulch. Then with the help of the children, we organized the space and planted it all. Guaranteed excitement!

The difference between knowledge and practice

I already knew, despite all the excuses I mentioned, all the benefits and advantages of having a vegetable garden and growing your own vegetables (and fruits). I knew that no matter the size of the vegetable garden, whether in the ground in a garden or in a pot on a balcony or a window sill, growing vegetables and herbs provide health and multiple benefits.

Now that I put into practice and that I live this adventure, I can confirm to you that there are advantages and benefits, it is true. Besides, let’s talk about them!

12 benefits of growing a vegetable garden

  1. People who grow vegetables tend to eat more veggies;
  2. People who eat more vegetables tend to be healthier;
  3. Healthy people are less likely to get seriously ill;
  4. By starting to grow your own food, you begin to exercise control over your family’s food supply;
  5. Gardening is a skill set – fun to learn and invaluable once you understand it. And I would say that the ability to grow your own food is as fundamental to survival and well-being as reading, writing and computing;
  6. Your food is free of pesticides or herbicides. It is you who is in charge of quality since by developing a small vegetable garden it allows you to remove the pests by hand. In addition, your food will be much fresher with a higher nutritional profile since it will be eaten as soon as it is harvested and not several weeks later;
  7. Your vegetable garden naturally contains the healthiest foods on the planet (fruits, vegetables, legumes and roots) and what you grow, you will eat;
  8. When you start a vegetable garden, you have the opportunity to buy varieties that are so different from what you find at the supermarket. In addition to diversity, they taste better and are much more nutritious. The only drawback is that you have to eat them in a day or two after picking, which I find to be rather an advantage!
  9. Science clearly shows that the more you eat whole, unprocessed plant foods, the less likely you are to develop cardiovascular disease, high blood pressure, obesity, and type 2 diabetes;
  10. You can slowly lower your grocery bill;
  11. Gardening gives a reason to spend time outdoors since we need sun, exercise and fresh air to be good, physically and mentally;
  12. Contact with the soil also has important health benefits. Getting dirty supports our immune system and many soil compounds can improve our mood and cognitive functioning. Some researchers have gone so far as to call the soil microbiome a “human antidepressant.”
  13. An added bonus: if you can compost your leftover food, you can save money on fertilizers by creating a nutrient cycle from the garden to the kitchen, then to the garden.

In Health!

Chantal

Health Benefits of a Vegetable Garden / Bénéfices sur la santé d’un potager

Faire pousser ce que tu mets dans ton assiette… Une phrase qui m’inspire et m’allume.

Ça fait des années que je souhaitais faire pousser mes légumes et mes fruits. Mais, je n’osais pas me lancer dans l’aventure… j’habite au centre-ville et n’ai que très peu d’espace me disais-je. Je passe presque deux mois (d’été) à l’étranger, je ne peux donc pas m’occuper d’une culture quelconque. Je n’ai pas le pouce vert. Je n’y connais rien. Bref, j’évoquais beaucoup d’excuses.

Vive les amis généreux

Un ami possède un grand jardin et il m’a gentiment offert un espace pour que je puisse y faire un potager. Avec tout le temps que le confinement m’imposait en plus de l’interdiction de voyager, je ne pouvais refuser cette opportunité. Je me suis donc lancé dans cette belle aventure.

Que du plaisir et du bonheur

J’ai demandé conseil à une amie qui a un magnifique jardin et un grand potager. En plus de ces conseils, ses références en matière de potager, elle m’a donné des plants de légumes, d’aromates et de fleurs à planter dans mon petit espace!

J’ai lu sur l’arrangement d’un potager, la permaculture et tout ce dont j’avais besoin de savoir pour réussir dans cette nouvelle aventure. J’apprends et poursuit mon apprentissage en théorie et en pratique. Je n’en suis évidemment qu’à mes balbutiements.

Dès que les pépinières ont ouverts leurs portes, j’ai acheté des plants, du terreau, du caca de cheval et des copeaux de coco pour pailler. Voilà qu’avec l’aide des enfants, nous organisons l’espace et plantons tout ça. Excitation garantie!

La différence entre le savoir et la pratique

Je connaissais déjà, malgré toutes les excuses que j’évoquais, tous les bienfaits et les avantages d’avoir son potager et de faire pousser ses propre légumes (et fruits). Je savais que peut importe la taille du potager, qu’il soit en pleine terre dans un jardin ou qu’il soit en pot sur un balcon ou le rebord d’une fenêtre, cultiver des légumes et des aromates procurent des avantages pour la santé et pour l’environnement.

Maintenant que je mets en pratique et que je vis cette aventure, je peux te confirmer qu’il y a des avantages et des bienfaits, c’est bien vrai. D’ailleurs, parlons-en!

12 bienfaits de cultiver ou d’avoir son potager

  1. Les gens qui cultivent des légumes ont tendance à en manger plus;
  2. Les personnes qui mangent plus de légumes ont tendance à être en meilleure santé;
  3. Les personnes en bonne santé sont moins susceptibles de tomber gravement malades;
  4. En commençant à cultiver ta propre nourriture, tu commences à exercer un contrôle sur l’approvisionnement alimentaire de ta famille;
  5. Le jardinage est un ensemble de compétences – amusant à apprendre et inestimable une fois que tu as compris. Et je dirais que la capacité de cultiver sa propre nourriture est aussi fondamentale pour la survie et le bien-être que la lecture, l’écriture et l’informatique;
  6. Tes aliments sont sans pesticides ou herbicides. C’est toi qui est en charge de la qualité puisqu’en développant un petit potager ça te permet de retirer les ravageurs à la main. En plus, ta nourriture sera beaucoup plus fraîche avec un profil nutritionnel plus élevé puisqu’elle sera mangé dès qu’elle sera récolté et non plusieurs semaines après;
  7. Ton potager contient naturellement les aliments les plus sains de la planète (fruits, légumes, légumineuses et racines) et ce que tu cultives, tu le mangeras;
  8. Lorsque tu démarres un potager, tu as la possibilité d’acheter des variétés tellement différentes de ce que tu retrouves au supermarché. En plus de la diversité, elles ont meilleur goût et sont beaucoup plus nutritives. Le seul inconvénient est que tu dois les manger dans un jour ou deux après la cueillette, ce que je trouve être plutôt un avantage!;
  9. La science montre clairement que plus tu consommes d’aliments végétaux entiers, non transformés, moins tu risques de développer des maladies cardiovasculaires, une pression artérielle élevée, l’obésité et le diabète de type 2;
  10. Tu peux tranquillement réduire ta facture d’épicerie;
  11. Le jardinage donne une raison de passer du temps à l’extérieur puisque nous avons besoin de soleil, d’exercice et d’air frais pour être bien, physiquement et mentalement;
  12. Le contact avec le sol présente également d’importants avantages pour la santé. Se salir soutient notre système immunitaire et de nombreux composés du sol peuvent améliorer notre humeur et notre fonctionnement cognitif. Certains chercheurs sont allés jusqu’à appeler le microbiome du sol un «antidépresseur humain».
  13. Un bonus : si tu peux composter tes restes de cuisine, tu peux ainsi économiser de l’argent sur les engrais en créant un cycle nutritif du jardin à la cuisine, puis au jardin.

Santé!

Chantal

Superfood Almond Fudge aux amandes et superaliments

Need a boost, add these adaptogens to your diet.

Here’s a delicious value-added snack. Why value added? Because 3 adaptogenic plants have been added to the original recipe.

What is an adaptogen?

An adaptogenic plant is a plant that increases the body’s ability to adapt to different stresses, whatever their origins.

What are adaptogens or superfoods for?

Adaptogenic plants provide a functional and variable response (modulator / regulator), specific to the needs of the individual. These plants are characterized by a non-specific action on the organism [wikipedia].

Adaptogens are general regulators of internal functions: they tend to increase the homeostatic capacities specific to our organism, in permanent search for balance.

The 3 adaptogens used in this recipe

Maca: Peruvian root used in cooking and as a dietary supplement. It is said to have aphrodisiac virtues without these being proven. Several controversial studies have focused on this plant and its benefits on hormonal balance and menopause (post- and peri-menopause).

Reishi: mushroom used in traditional Chinese and Japanese medicine for more than two millennia as fortifier or immune stimulant.

Aswaghanda: native to India this plant is recognized for its benefits on insomnia, on stress, on arthritic inflammation, anxiety, nervous disorders, respiratory disorders, etc.

Superfood Almond Fudge

To make these bites, you need …

  • 250g of whole almond butter
  • 50g of cold pressed coconut oil
  • 45ml of maple syrup
  • 1ml of salt

Adaptogens

  • 5ml of each: maca , reishi and ashwagandha

  1. Put all the ingredients in a bowl in a double boiler to melt the coconut oil and slightly soften the almond butter. When these are liquefied, add the maple syrup, salt and adaptogens.
  2. Pour the mixture in a small dish lined with parchment paper (8 × 6) or in a mold for small pieces.
  3. Put in the freezer for at least 2 hours.
  4. Once frozen, gently remove the fudge (lift the parchment paper) and cut into pretty squares or unmold.
  5. Keep in the freezer in an airtight container and take out 5 min before eating.

In Health!

Chantal

Frozen Superfood Almond Fudge aux amandes et superaliments congelés

Besoin d’un coup de pouce, ajoute ces adaptogenes à ton régime alimentaire.

Voici un en-cas délicieux à valeur ajoutée. Pourquoi à valeur ajoutée? Parce que 3 plantes adaptogenes ont été ajoutées à la recette originale.

Qu’est-ce qu’un adaptogène?

Une plante adaptogène est une plante augmentant la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines.

À quoi sert les adaptogènes ou les superaliments?

Les plantes adaptogènes apportent une réponse fonctionnelle et variable (modulateur/régulateur), spécifique aux besoins de l’individu. Ces plantes se caractérisent par une action non spécifique sur l’organisme [wikipedia].

Les adaptogènes sont des régulateurs généraux des fonctions internes : ils tendent à accroître les capacités homéostatiques propre à notre organisme, en recherche permanente d’équilibre.

Les 3 adaptogenes utilisés dans cette recette

Maca : racine péruvienne utilisé dans la cuisine et comme supplément alimentaire. On lui prête des vertus aphrodisiaques sans que celles-ci soient prouvées. Plusieurs études controversées ont portées sur cette plante et sur ses bienfaits sur le balancement hormonal et la ménopause (post- et peri-ménopause).

Reishi : champignon utilisé dans les médecines traditionnelles chinoise et japonaise depuis plus de deux millénaires comme fortifiant ou stimulant immunitaire.

Aswaghanda : originaire de l’Inde cette plante est reconnu pour ses bienfaits sur l’insomnie, sur le stress, sur l’inflammation arthritique, l’anxiété, les troubles nerveux, les troubles respiratoires, etc.

Fudge aux amandes et superaliments

Pour faire ces bouchées, tu as besoin de …

  • 250g de beurre d’amande entière
  • 50g d’huile de noix de coco pressé à froid
  • 45ml de sirop d’érable
  • 1ml de sel

Adaptogènes

5ml de chaque : maca, reishi et ashwagandha

  1. Mettre tous les ingrédients dans un bol au bain-marie pour faire fondre l’huile de coco et légèrement assouplir le beurre d’amandes. Lorsque ceux-ci sont liquéfiés, ajouter le sirop d’érable, le sel et les adaptogènes.
  2. Verser le mélange dans un petit plat doublé de papier parchemin(8 × 6) ou dans un moule à petites bouchées.
  3. Mettre au congélateur pendant au moins 2 heures
  4. Une fois figé, retirer délicatement le fudge (soulever le papier parchemin) et le couper en jolis carrés ou démouler.
  5. Conserver au congélateur dans un récipient hermétique et sortir 5 min avant de manger.

Santé!

Chantal

How to keep yourself sane in this confinement period / Comment rester sains d’esprit en cette période de confinement?

Are you in confinement? Since when? As I am writing these lines, I am starting my fourth week. How do you feel? Are you tired of being within your walls? Are you alone or with family?

How do you stay sane when confined in an apartment or house?

I am with my family and I find it difficult to stay sane when we are not used to being together 24/24/7/7. Alone, it mustn’t be better.

What are you doing to stay sane?

I keep myself busy, I get fresh air, I sleep 8 hours and I meditate to manage my stress. I try to stay positive and maintain this state of mind as much as possible. Like everyone, there are moments of loneliness, discouragement and freaking out. But, I think what supports me the most in all of this is maintaining a rhythm, a routine.

Routine

Routine helps me not to go overboard or do bad things or go into bad habits. Routines allow us to anchor ourselves, reduce stress, have a better lifestyle, be healthier and maintain physical fitness. It help you feel accomplished or satisfied because you do things. Since you get to choose how your day goes … you do not procrastinate or in any case, much less!

Maintaining a routine gives me comfort and gives me not only a goal but a meaning in my life, confined or not.

Here is what my routine looks like during confinement (despite some variations from time to time)

Everyday

  • physical exercises; HIIT, strength, stretching, pilates
  • outings in my garden to get fresh air and sunbathe. I go out to walk, play, clean, sweep or read
  • a warm to cold shower
  • homeschooling
  • cooking for meals but also to have fun with the kids
  • reading ; I read a novel for entertainment and a book to learn something
  • meditation and gratefulness and mindfulness
  • art; watercolor, decorate a stoneware bottle, drawing, DIY OR a game (board or other) with children
  • consulting social networks to which I subscribe
  • correspondence by E-mail
  • development of articles for this blog (often, this involves testing in the kitchen!)
  • a phone or video call to a friend or to a member of my family
  • watching an episode of the TV series of the moment
  • do something that is on my list (see below)

Through this, I listen to old vinyls or CDs that my man the kids put on.

I add to those things either once a week or a month or in any case from time to time

  • the complete maintenance (cleaning) of the house
  • the laundry
  • the groceries
  • the making of my personal care or housekeeping products
  • relaxation in a hot bath with magnesium salt
  • changing bed sheets
  • turning and flipping mattresses

I made -and update- a to do / repair / clean / pick up list that I add and do as I go along in my daily routine.

Finally, time flies and I don’t get bored!

Even if creating a routine takes time and effort, it is worth it. Take your time. Don’t do too much at once. Apply one change at a time and stay with it, keep it up. This is a tip that will be valid for your whole life, even after confinement!

In Health!

Chantal


Es-tu en confinement? Depuis combien de temps? Moi, au moment d’écrire ces lignes, j’entame ma 4e semaine. Comment te sens-tu? Tu en as marre d’être entre tes murs? Es-tu seul.e ou en famille?

Comment rester sains d’esprit lorsqu’on est confiné dans un appartement ou une maison?

Je suis avec ma famille et je trouve qu’il n’est pas facile de rester sains d’esprit lorsqu’on a pas l’habitude d’être tous ensemble 24/24/7/7. Seul.e, ça ne doit pas être mieux.

Toi, que fais-tu pour rester sains d’esprit?

Moi, je me tiens occupé, je m’oxygène, je dors 8 heures et médites pour gérer mon stress. Je tente de rester positive et de maintenir cet état d’esprit autant que possible. Comme tout le monde, il y a des moments de solitude, de découragement et de pétage de plomb. Mais, je pense que ce qui me supporte le plus dans tout ça est le maintient d’un rythme, d’une routine.

La routine

La routine m’aide à ne pas sombrer dans l’excès ou dans les mauvaises actions ou les mauvaises habitudes. Les routines permettent de nous ancrer, de réduire le stress, d’avoir une meilleure hygiène de vie, d’être plus en santé et de maintenir la forme physique. Elle aide aussi à se sentir accomplie ou satisfait.e. parce qu’on fais des choses. Puisque tu choisis comment ta journée se passe… tu ne procrastine pas ou en tout cas, beaucoup moins!
Maintenir une routine me réconforte et me donne non seulement un but mais un sens à ma vie, confinée ou pas.
Voici à quoi ressemble ma routine pendant le confinement (malgré quelques variations de temps à autres)
Tous les jours

  • des exercices physiques ; HIIT, strength, stretching, pilates
  • des sorties dans mon jardin pour m’oxygéner, prendre l’air et un bain de soleil. Je sort pour marcher, jouer, nettoyer, balayer ou lire
  • une douche tiède à froide
  • du homeschooling
  • de la cuisine pour les repas mais aussi pour s’amuser avec les enfants.
  • de la lecture ; je lis un roman pour me divertir et un livre pour apprendre quelque chose
  • de la méditation et de la gratitude (gratefulness et mindfulness)
  • de l’art ; aquarelle, décorer une bouteille en grès, dessin, bricolage OU un jeu (de société ou autre) avec les enfants
  • la consultation des réseau sociaux auxquels je suis abonnés
  • de la correspondance par E-mails
  • du développement d’articles pour ce blog (souvent, cela implique des tests dans la cuisine!)
  • un appel téléphonique ou vidéo à un.e. ami.e. ou à un membre de ma famille
  • le visionnement d’un épisode de la télé série du moment
  • une chose qu’il y a sur ma liste (voir plus bas)

À travers ça, j’écoute de vieux vinyles ou cd que mon homme fait jouer ou de la musique que les enfants ont mis.
J’ajoute une fois par semaine ou par mois ou en tout cas de temps à autres

  • l’entretien (ménage) complet de la maison
  • la lessive
  • les courses pour l’alimentaire
  • la fabrication de mes produits de soins corporels ou d’entretien ménager
  • de la relaxation dans un bain chaud avec du sel de magnésium
  • changer les draps de lits
  • tourner et retourner les matelas

J’ai fait et nourris régulièrement une liste de chose à faire / réparer / nettoyer/ ramasser que j’ajoute et que je fais au fur et à mesure dans mon quotidien.
Finalement, le temps passe vite et je ne m’ennuie pas!

Même si se créer une routine -et que celle-ci tiennes- prend du temps et des efforts, ça vaut la peine. Prends ton temps. N’en fait pas trop à la fois. Applique un changement à la fois et reste avec, maintient le. C’est une astuce qui te sera valable toute ta vie, même après le confinement!
Santé!
Chantal

The 4 categories of food to have to survive in confinement / Les 4 catégories d’aliments à avoir pour survivre en période de confinement

The few times that we leave our home is mainly to go and do our food shopping. How to choose well so that they do not perish, so that they are nutritious and so that they allow us to make a variety of dishes. These are the questions we ask ourselves. I will try to help you!

Think differently

It is better to plan in advance the dishes you want to prepare and buy accordingly. You have everything you need, without wasting or having too much. But, it is not always possible to predict and in quarantine or confinement, we have to think a little differently.

Eating fresh requires more planning and frequent visit at the market / merchant / supermarket. We must think longer terms and therefore have ingredients that do not perish as quickly.

Thinking conservation

What are the best foods to buy? Which ones have an interesting conservation time for our situation? To help you make choices, I have listed below 4 categories of foods in which I suggest a few ingredients that are easy to store and use.

1. Frozen food

Obviously, you must have a freezer. Its capacity determines the quantities that you can store there. Ideally, I prefer vegetables and fruits. If there is room, I add meat, fish or shellfish. So when my fresh products are eaten, I still have alternatives.

2. Canned foods

I like preserves less and try as much as possible to choose them in glass jars rather than aluminum. Here, I prefer tomatoes, corn (my children are fans), tuna, mackerel, sardines, anchovies. There could be legumes too but I buy them dry and cook them myself.

3. Dry food

So this is the category where you can store large quantities. These are legumes such as chickpeas and lentils, cereals such as quinoa and freekeh, flours such as sorghum, chickpea and almond flour, corn tortilla bread, nuts and dried fruit.

4. Fresh food

Besides fruits and vegetables or meat and fish, I advise you to especially favor products that keep for a long time and that give a lot of nutritional values to your dishes, that is to say leeks, onions, garlic and sweet potato. But also certain vegetables such as beets, parsnips, carrots and cabbage.

Well, I hope this list will help you make your next purchases. Obviously, I did not list all the different ingredients for each category knowing that I would forget some and that my choices would not be the same as yours. But don’t hesitate to tell me about your choices and recommendations!

Happy shopping!

Chantal


Les quelques fois que l’on sort de chez soit c’est surtout pour aller faire ses achats alimentaires. Comment bien choisir pour que ceux-ci ne périssent pas, pour qu’ils soient nutritifs et pour qu’ils permettent de faire une variété de plats. Voilà les questions que l’on se posent. Je vais tenter de t’aider!

Penser différemment

Vaut mieux prévoir d’avance les plats que l’on veut préparer et ainsi acheter en fonction. Tu as ainsi tout ce qu’il te faut, sans gaspiller ni sans avoir de trop. Mais, ce n’est pas toujours possible de prévoir et en période de quarantaine ou de confinement, nous devons penser un peu différemment.

Manger frais exige une planification et une fréquence plus accrue au marché/marchand/supermarché. On doit penser pour du plus long terme et donc avoir des ingrédients qui ne périssent pas aussi rapidement.

Penser conservation

Quels sont les meilleurs aliments à acheter? Quels sont ceux qui ont une durée intéressante pour notre situation? Pour t’aider à faire des choix, j’ai listé ci-dessous 4 catégories d’aliments dans lesquelles je te suggère quelques ingrédients faciles à conserver et à utiliser.

1. Les aliments surgelés

Bien évidemment, tu dois posséder un congélateur. Sa capacité détermine les quantités que tu peux y stocker. Idéalement, je privilégie les légumes et les fruits. S’il reste de la place, j’y ajoute de la viande, du poisson ou des crustacés. Ainsi, quand mes produits frais sont consommés, j’ai encore des alternatives.

2. Les aliments en conserves

J’aime moins les conserve et j’essaie autant que possible de les choisir dans des bocaux en verre plutôt qu’en aluminium. Ici, je privilégie les tomates, le maïs (mes enfant sont fans), le thon, le maquereau, la sardine, les anchois. Il pourrait y avoir les légumineuses aussi mais je les achète sèches et les fait cuire moi-même.

3. Les aliments secs

Alors là, c’est la catégorie où l’on peut stocker des quantités importantes. Il s’agit des légumineuses comme les pois chiche et les lentilles, de céréales comme le quinoa et le freekeh, de farines comme la farine de sorgo, de pois chiche et d’amandes, de pain de type tortillas au maïs, de noix et de fruits secs.

4. Les aliments frais

Outre les fruits et légumes ou la viande et le poisson, je te conseille de surtout privilégier des produits qui se conservent longtemps et qui donnent beaucoup de valeurs nutritives à tes plats c’est-à-dire les poireaux, les oignons, l’ail, la pomme de terre douce. Mais aussi certains légumes racines comme la betterave, le panais, la carotte et le chou.

Voilà, j’espère que cette liste t’aidera à faire tes prochains achats. Évidemment, je n’ai pas tout listé les différents ingrédients pour chaque catégorie sachant que j’en oublierais et que mes choix ne seraient pas les mêmes que les tiens. Mais, n’hésite pas à me faire part de tes choix et recommandations!

Bon shopping!

Chantal