Powdered Garlic Skins and Peels / Poudre de pelures d’ail

Another zero food waste idea that is easy to make yourself at home. Not only do you save money by not buying this seasoning but, you use what is too often considered waste. In addition, these peels are good for your health!

Nutritious they are

Garlic peels and skins are rich in vitamins A and C and contain anti-inflammatory antioxidants. Why throw them away if they are good for your health? Why throw them if you can use them and eat them?

It adds instant flavor to your dishes

Dried garlic powder is a wonderful complement to cooked dishes, salad dressings or soups. It’s good to have it on hand to add an extra flavor to what you cook.

Peels, skins and small pieces

To make homemade garlic powder, it is a question of keeping in a container the peels and other small bits that one usually throws away when cooking. You keep this one on the counter, near where you cut and make your preparations to think about keeping them. Keep them dry, away from moisture. Do not close your container as this will create moisture and make them rot.

Drying and grinding

Once you have a great amount, put them on a baking sheet and bake it at 150 degrees for 30 to 60 minutes. Once everything is dry, you let cool before reducing to powder.

Then you grind these peels and dried ends in a coffee or spice grinder or in your food processor until you get a fine powder. Be careful not to heat the powder (better pulse and be patient) and wait for the dust to come down before opening. If not, it goes up in your nose and makes you sneeze.

Keep the powder in an airtight container at room temperature for as long as your other seasonings!

Making this recipe ? Tell me if you liked it or not right here in the comments below. Take pictures and tag me @chantalhealthylifestyle on instagram and Facebook and use the hashtag #chantalhealthylifestyle.

In Health!

Chantal

Powdered garlic skins / Poudre de pelures d’ail
Powdered Garlic Skins / Poudre de pelures d’ail

Encore une idée zéro déchet en cuisine, facile à réaliser soi-même à la maison. Non seulement tu économise de l’argent en n’achetant pas cet assaisonnement mais, tu utilises ce qui est trop souvent considéré comme déchet. En plus, ces pelures sont bonnes pour ta santé!

Nutritives ces pelures

Les pelures d’ail sont riches en vitamines A et C et contiennent des antioxydants anti-inflammatoires. Pourquoi les jeter si elles sont bonnes pour la santé? Pourquoi les jeter si on peut les utiliser et les manger?

Elle ajoute une saveur instantanée aux plats.

La poudre d’ail séché complète merveilleusement bien les plats cuisinés, les vinaigrettes ou les soupes. Il est bon de l’avoir sous la main pour ajouter une saveur supplémentaire à ce que tu cuisines.

Pelures et petits bout

Pour faire son ail en poudre maison, il s’agit de conserver dans un contenant les pelures et autres petits bouts que l’on jette normalement lorsqu’on cuisine. Tu garde celui-ci sur le comptoir, à proximité d’où tu découpe et fait tes préparations afin de penser à les conserver. Conserve les bien au sec, loin de l’humidité. Ne pas fermer ton contenant puisque cela créerait de l’humidité et les ferait pourrirent.

Sécher et broyer

Une fois que tu en as un bon paquet, tu les mets sur une plaque de cuisson et tu l’enfourne à 150 degrés pendant 30 à 60 minutes. Une fois que tout est bien sec, tu laisse refroidir avant de réduire en poudre.

Ensuite, tu broies ces pelures et bouts séchés dans un moulin à café ou à épices ou bien dans ton robot hachoir (food processor) jusqu’à obtention d’une poudre fine. Attention pour ne pas chauffer la poudre et, si tu utilise un robot hachoir, attends que la poussière ( poudre ) redescende avant d’ouvrir. Si non, ça monte au nez et ça fait éternuer.

Tu conserve dans un contenant hermétique à température ambiante et ce, aussi longtemps que tes autres assaisonnements!

Tu fais cette recette? Ce serait sympa que tu me dises si tu aimes ou pas ici-bas dans les commentaires. N’oublie pas de prendre des photos et mettre le tag @chantalhealthylifestyle sur instagram et Facebook et utilises le hashtag #chantalhealthylifestyle.

Santé!

Chantal

Pink-Orange Buddha Bowl rose-orangé

Even though there is a lot of green on the picture, I called this Buddha Bowl “pink-orange”. Why? Because it contains salmon (orange-pink) and pumpkin (orange) it’s as simple as that! Why complicate things when it can be as simple!

Simplicity

I do not say that lightly … I like simple things. Above all, I like cooking simple dishes that have a lot of taste!

Long live leftovers!

Again, this Buddha Bowl contains leftover from meals where I purposely made more in order to make quick, easy and delicious lunches like this one.

Pumpkin

Baked pumpkin is a delight. I wash it well, I empty it of its seeds that I put aside and I slice it. No, I do not remove the peel. It can be eaten. Yes Yes. To remove it would make unnecessary waste. Then I clean the seeds that I also roast in the oven and that I nibble or add to my Bowl.

Salmon

As my family is a great fan, I buy a good amount of salmon. It is rare that there is some leftover but, when it is the case, I am happy to use it up cold in my Bowl.

Pink-orange Buddha Bowl

To make this Bowl, you need …

  • 2 large oak lettuce leaves (lettuce, not the tree 🤪)
  • 1 handful of fresh spinach
  • 2-3 grilled pumpkin slices
  • 1 piece of cooked salmon
  • 1 handful of roasted pumpkin seeds
  • 1 small handful of sprouted broccoli (link to sprouted seeds)

Vinaigrette

  • 30ml Extra virgin olive oil
  • 15ml apple cider or wine vinegar.
  • 5ml Mix of spices used to season the fish (salt, sweet paprika, dried mushrooms, dried oregano, garlic and onion powder)

  1. In a bowl, put the lettuce leaves and spinach already washed.
  2. Add the pumpkin slices and the piece of salmon.
  3. Prepare the vinaigrette by mixing the oil, vinegar and spices in a container.
  4. On top of lettuce, pumpkin and salmon, sprinkle seeds and sprouted broccoli.
  5. Finish with a drizzle of vinaigrette.

Do you like the blending of these sweet and savory flavors? It’s your turn to do it now and tell me your impressions. Take a picture and tag me on instagram and Facebook with @chantalhealthylifestyle and use the hashtag #chantalhealthylifestyle.

In Health!

Chantal


Même si sur la photo il y a beaucoup de vert, je l’ai appelé “rose-orangé”. Pourquoi ?Parce qu’il contient du saumon (rose orangé) et du potiron (orangé) c’est aussi banal que ça! Pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple!

Simplicité

Je ne dit pas ça à la légère… j’aime les choses simple. Surtout, j’aime cuisiner des plats simples qui ont beaucoup de goût!

Vive les restes!

Encore une fois, ce Buddha Bowl contient des restes de repas où j’ai fait exprès d’en faire en plus grande quantité pour me faire des lunchs rapides, faciles et délicieux comme celui-ci.

Potiron

Le potiron grillé au four est un délice. Je le lave bien, le vide de ses graines que je mets de côté et le tranche. Non, je n’enlève pas la pelure. Elle se mange. Oui, oui. L’enlever ferait des déchets inutiles. Ensuite, je nettoie les graines que je fais aussi rôtir au four et que je grignotes ou que j’ajoute à mes Bowl.

Saumon

Comme ma famille est super fan, j’achète de bonne quantité de saumon. C’est rare qu’il en reste mais lorsque c’est le cas, je suis bien contente d’en remanger dans un Bowl, froid.

Buddha Bowl rose-orangé

Pour faire ce Bowl, tu as besoin…

  • 2 grandes feuilles de chêne (laitue, pas de l’arbre 🤪)
  • 1 poignée d’épinards frais
  • 2-3 tranches de potiron grillé
  • 1 morceau de saumon cuit
  • 1 poignée de graines de potiron grillées
  • 1 petite poignée de brocoli germé (lien vers graines germées)

Vinaigrette

  • 30ml Huile d’olive extra vierge
  • 15ml vinaigre de cidre de pomme ou de vin.
  • 5ml Mix d’épices ayant servies à assaisonner le poisson (sel, paprika doux, champignons séchés, origan séché, ail et oignon en poudre)

  1. Dans un bol, mettre les feuilles de chênes et d’épinards lavées.
  2. Ajouter les tranches de potiron et le morceau de saumon.
  3. Préparer la vinaigrette en mélangeant l’huile, le vinaigre et les épices dans un contenant.
  4. Au-dessus de la laitue, potiron et saumon, parsemer les graines et le brocoli germé.
  5. Finir par un filet de vinaigrette.

Aimes-tu l’assemblage de ces goûts sucrés-salés? À ton tour de le faire maintenant et de me dire tes impressions. Prends une photo et tag moi sur instagram et Facebook avec @chantalhealthylifestyle et utilises le hashtag #chantalhealthylifestyle.

Santé!

Chantal

Mix Match Buddha Bowl

Use leftover preparations before they are no longer good or cook in large quantities (batch cooking) to have food all week. These are two great easy and quick ways to create a Buddha Bowl.

For this one, I used the extra cooked green bean and a slice of meatloaf that were made the other night. I also used leftover caramelized onions and roasted sweet potato from another meal. My fridge is emptier and I have a full lunch ready in a few minutes.

So I added these “leftovers” and some raw vegetables on a bed of lettuce and arugula. Then to bind it all, I added some leftover Caesar dressing. Nothing is simpler and, it’s delicious!

Ingredients : Lettuce, arugula, cooked green beans, roasted sweet potato, caramelized onions, raw vegetables (carrots, celery, cucumber, cherry tomatoes) and Moroccan slice of meatloaf

And you, do you do batch cooking to use in several different meals? Do you keep your leftovers? Do you reuse them? Tell me what you do, what are your tips for making Buddha Bowl or other meals and take a picture. Then tag me on instagram and Facebook with @chantalhealthylifestyle and use the hashtag #chantalhealthylifestyle.

In Health!

Chantal


Utiliser ses restes de préparations avant que ceux-ci ne soient plus bon ou bien cuisiner en grosse quantité pour en avoir toute la semaine. Voilà deux excellentes façons faciles et rapides de créer un Buddha Bowl.

Pour ce Bowl, j’ai utilisé les extras d’haricots verts cuits et une tranche de pain de viande qui ont été fait l’autre soir. Aussi, les restes d’oignons caramélisés et la patate douce rôtie d’un autre repas. Mon frigo se vide et j’ai un lunch complet et prêt en quelques minutes.

J’ai donc ajouté ces “restes” et quelques crudités sur un lit de laitue et de roquette. Puis pour lier le tout, j’ai ajouté un reste de vinaigrette Caesar.

Rien de plus simple et en plus, c’est délicieux!

Ingrédients : Laitue, roquette, haricots verts cuits, patate douce grillée, oignons caramélisés, crudités (carottes, céleri, concombre, tomates cerises) et tranche de pain de viande marocain

Et toi, cuisines-tu en plus grande quantité pour utiliser dans plusieurs repas? Conserves tu tes restes? Arrives-tu à les réutiliser ? Raconte-moi ce que tu fais, ce que sont tes astuces pour te faire des Buddha Bowl ou d’autres repas et prends-toi en photo. Ensuite, tag moi sur instagram et Facebook avec @chantalhealthylifestyle et tu utilises le hashtag #chantalhealthylifestyle.

Santé!

Chantal

Using Food Scraps / Utiliser les déchets de nourriture

Food scraps are not just those two-week-old lasagna scraps that you’re forced to discard, but also the peels of fruits and vegetables, rinds and end pieces that we all routinely throw away. Yet they are not only compostable but mostly usable. There are many ways to reuse this waste and I will tell you about it in this article.

Food waste

Around 30% of all food produced worldwide (1.3 billion tonnes) is wasted. The issue of food waste is an incredible waste of resources: water, land, energy, labor and the capital needed to grow it are also wasted when food is thrown away.

Reduce impact

But we can do so much to solve the problem of food waste and its impact, such as:

  • becoming a conscious consumer,
  • donating to a local food bank,
  • eating wisely,
  • composting,
  • growing one’s own food and
  • reduce waste compostable by reusing it

Food should not go in the trash

After thinking about plastic, trash bags, mountain waste in landfills, the gas emissions, I realized that it is partly because of the food that I have to use bags (plastic or biodegradable) in my trash. The food breaks down, makes liquid, gives off bad odors and attracts pests. So, if I use all the food I buy, I do not have so much trouble anymore.

Don’t get me wrong, biodegradable bags are much better than plastic ones, but since I want to reduce my impact, it is still more effective (and unequivocal, more economical) to buy smart and use EVERYTHING. Composting then becomes the second choice, the second alternative when there is nothing left to do with my leftover food.

Some tips and tricks

  1. Bones can be reused to make broth.
  2. The limp or wilted vegetables can be put in ice water to give them body or added to soup.
  3. Stale bread can be used as bread crumbs or croutons.
  4. Too little jam, when added with oil and vinegar, can enhance a vinaigrette.
  5. Squeezed lemon halves can clean cutting boards or disinfect a grinder.

Try to use these tips and tricks to reuse leftover food and garbage. Do your part in reducing food waste. When no other options are available, always compost your leftover food!

You do not know how? You need more ideas, tips and tricks? Come to one of the next workshops in Liège, Belgium! More info here.

While waiting for the next workshop, look at the different recipes that I have made in the category “zero food waste” of my site.

You have tips and tricks, share what you do below to inspire others and tag me on instagram and Facebook as @chantalhealthylifestyle and using the hashtag #chantalhealthylifestyle.

In health,

Chantal


Les déchets alimentaires ne sont pas seulement ces restes de lasagne vieux de deux semaines que tu es obligés de jeter, mais aussi les pelures de fruits et de légumes, les écorces et les bouts que nous jetons tous de façon routinière. Pourtant, ils sont non seulement compostable mais surtout utilisables. Il existe plusieurs façons de réutiliser ces déchets et je t’en parlerai dans cet article.

Gaspillage alimentaire

Environ 30% de la totalité de la nourriture produite dans le monde (1,3 milliard de tonnes) est gaspillée. La question du gaspillage alimentaire est un gaspillage incroyable de ressources: l’eau, la terre, l’énergie, la main-d’œuvre et le capital nécessaire pour la cultiver sont également gaspillés lorsque la nourriture est jetée.

Diminuer l’impact

Mais nous pouvons faire tellement de choses pour résoudre le problème du gaspillage alimentaire et de son impact, telles que :

  • devenir un consommateur conscient,
  • faire un don à une banque alimentaire locale,
  • consommer judicieusement,
  • composter,
  • cultiver sa propre nourriture et
  • réduire ses déchets compostables en les réutilisant

La nourriture ne doit pas aller dans les poubelles

Après réflexions sur le plastique, les sacs poubelles, les montagne de déchets dans les décharges, les émissions de gaz que ceux-ci émettent, j’ai réalisé que c’est en partie à cause de la nourriture que je dois utiliser des sacs (plastiques ou biodégradables) dans ma poubelle. La nourriture se décompose, fait du liquide, dégage de mauvaises odeurs et attire les animaux nuisibles. Donc, si j’utilise toute la nourriture que j’achète, je n’ai plus autant de soucis.

Bon, les sacs biodégradables sont beaucoup mieux que ceux en plastique mais puisque je veux réduire mon impact, il est tout de même plus efficace (et sans équivoque, plus économique) d’acheter intelligemment et d’utiliser TOUT. Le compostage devient alors le deuxième choix, la deuxième alternative lorsqu’il n’y a plus rien à faire avec mes restes de nourriture.

Quelques trucs et astuces

  1. Les os peuvent être réutilisés pour faire du bouillon.
  2. Les legumes mous ou fanés peuvent être mis dans de l’eau glacée pour leurs redonner du corps ou ajoutés à une soupe.
  3. Le pain rancie peut servir de chapelure ou croutons.
  4. Un reste de confiture insuffisant, lorsqu’on y ajoute de l’huile et du vinaigre peut rehausser une vinaigrette.
  5. Les demi citrons peuvent nettoyer les planches à découper ou désinfecter un broyeur.

Essaye d’utiliser ces trucs et astuces pour réutiliser les restes de nourriture et les déchets. Fait ta part dans la réduction du gaspillage alimentaire. Quand aucune autre option n’est disponible, composte toujours tes restes de nourriture!

Tu ne sais pas comment? Tu as besoins de plus d’idées, de trucs et d’astuces? Viens à l’un des prochain ateliers à Liège, Belgique! Plus d’infos ici.

En attendant le prochain atelier, regarde les différentes recettes que je te propose dans la catégorie “zero food waste” de mon site.

Tu as des trucs et astuces, partage ce que tu fait ci-dessous pour inspirer les autres ainsi qu’en me taguant sur instagram et Facebook en tant que @chantalhealthylifestyle et en utilisant le hashtag #chantalhealthylifestyle.

Santé!

Chantal

Tepache

Tepache; The fermented pineapple drink from Mexico

Thanks to The Fermented Vegan, I discovered this fermented drink. When I realized that this drink is made with the same ingredients as this recipe, I was blown away and excited. I immediately wanted to do it.

The Tepache

Tepache is a fermented drink made from pineapple peels and remains. It is sweetened (with brown sugar), seasoned with cinnamon powder and then served cold. Although the tepache is fermented for several days, the resulting drink does not contain much alcohol.

Fermentation and health: 6 benefits

I like fermented drinks. They are refreshing and slightly sparkling. In addition, they have several health benefits such as:

  1. Renew intestinal flora
  2. Improve digestion
  3. Strengthen nutritional intake
  4. Control weight
  5. Fight acne
  6. Reduce aging

Tepache recipe

To make the tepache, you need

  • Peels and remains of a pineapple
  • 2-3 cm fresh ginger (optional)
  • 5ml ground cinnamon or 1 stick
  • 150 to 250ml raw cane sugar (Rapadura, brown sugar, coconut blossom)
  • 1.5l purified water
  • Beer brew (optional. Only if you want your drink to be closer to a beer)

  1. Wash the pineapple well. Cut the skin and put it aside, then eat the pulpit!
  2. In a large glass jar, mix the pineapple peels and other scraps, cane sugar, cinnamon stick and 1 liter of water. Add the brewer’s yeast if you use it. Mix well.
  3. Cover the jar with a fermenting lid, an ill-fitting Mason-type lid, or a stamenshell that allows the brew to continually vent. Place this container in your pantry and let it sit for 24 hours. (If it is hot in your kitchen, check after 12 hours.)
  4. Using a wooden spoon, take off the white foam that has formed over the liquid. Cover again and let ferment for 24 to 48 hours. Do not hesitate to taste it after 24 hours. DO NOT let it ferment longer unless you want to make pineapple vinegar.
  5. Filter the liquid. Taste and add more sugar, if necessary. If you prefer a more diluted version, you can mix 250ml of Tepache in 1 liter of water.
  6. Serve cold, with ice cubes.
  7. Store in the refrigerator for about 5 days.

In Health!

Chantal

Pineapple rinds after fermentation / Pelures d’ananas après fermentation

Tepache ; La boisson à base de pelures d’ananas fermentées qui prend ses origines au Mexique.

Grâce à The Fermented Vegan, j’ai découvert cette boisson fermentée. Lorsque j’ai réalisé que cette boisson est faite avec les mêmes ingrédients que cette recette-ci, j’étais bluffée et excitée. J’ai tout de suite eu envie de la faire.

Le Tepache

Le tepache est donc une boisson fermentée à base de pelure et de restes d’ananas. Elle est sucrée (avec du sucre brun ou de la cassonade), assaisonnée de cannelle en poudre et puis servie froide. Bien que le tepache soit fermenté pendant plusieurs jours, la boisson obtenue ne contient pas beaucoup d’alcool.

Fermentation et santé : 6 bienfaits

J’aime les boissons fermentées. Ce sont des boissons rafraîchissantes et légèrement pétillantes. En plus, ils ont plusieurs bienfaits sur la santé tels que :

  1. Renouveler la flore intestinale
  2. Améliorer la digestion
  3. Renforcer l’apport nutritionnel
  4. Contrôler le poids
  5. Combattre l’acné
  6. Ralentir le vieillissement

Tepache, recette

Pour faire le tepache, tu as besoin de

  • Pelures et restes de découpe d’un ananas
  • 2-3 cm gingembre frais (optionnel)
  • 5ml cannelle moulue ou 1 bâton
  • 150 à 250ml sucre de canne brut (Rapadura, cassonade, fleur de coco)
  • 1,5l eau purifiée
  • Levure de bière (optionnel. Seulement si tu veux que ta boisson se rapproche d’une bière)

  1. Bien laver l’ananas. Coupe la peau et mets la de côté, puis mange la chaire!
  2. Dans un grand bocal en verre, mélanger les pelures d’ananas et les autres restes de découpe, le sucre de canne, le bâtonnet de cannelle et un litre d’eau. Ajoute la levure de bière si tu en utilise. Bien mélanger.
  3. Couvre le bocal avec un couvercle de fermentation, un couvercle de type Mason mal ajusté ou une enveloppe en étamine qui permet à l’infusion de se dégazer continuellement. Place ce récipient dans ton garde-manger et laisse-le reposer pendant 24 heures. (S’il fait chaud dans ta cuisine, vérifie après 12 heures.)
  4. À l’aide d’une cuillère en bois, écume la mousse blanche qui s’est formée sur le liquide. Couvre à nouveau et laisse fermenter pendant 24 à 48 heures. N’hésite pas à y goûter après 24 heures. NE LAISSE PAS fermenter plus longtemps à moins que tu ne veuilles faire du vinaigre d’ananas.
  5. Filtre le liquide. Goûte et ajoute plus de sucre, si nécessaire. Si tu préfères une version plus diluée, tu peux mélanger 250ml de Tepache dans 1 litre d’eau.
  6. Servir froid, avec des glaçons.
  7. Se conserve au réfrigérateur pendant 5 jours environ.

Santé!

Chantal

.