Gluten-free, Vegan Japanese Delicacy AKA Daifuku Mochi / Sucrerie japonaise végétalienne sans gluten AKA Mochi Daifuku

Mochi with anko paste

Daifuku or mochi is a traditional Japanese dessert. It is composed of a sweet glutinous rice paste filled with anko paste. Anko paste is a sweet red azuki bean paste. The two preparations individually can be used for other dishes or desserts as well as for making mochi.

Varied Tastes and Flavors

This big belly cake (literal translation) can have different flavours. Both the stuffing and the outer part can vary. The most common versions for the outer part include, plain, black sesame or matcha, and the stuffing can be red bean paste, pumpkin paste or with a piece of strawberry.

Anko or Azuki Red Bean Paste

Red bean paste is super easy to make. If you don’t have azuki beans, I don’t recommend replacing them with red kidney beans or any other red beans. Being the queen of modifying recipes to be able to use what I have in my pantry, I have tried and believe me it is not as good. So you have to go to an Asian market to find it. I’m lucky, my bulk store has them!

It is therefore necessary to soak 200g of dry azuki beans for 12 to 24 hours. Cook them. Drain them, rinse them then re-cook them with 170g of sugar and a pinch of salt. As soon as they are syrupy, let them cool and then put them in a blender to obtain a smooth paste. Once cooled, the anko paste becomes firm but malleable.

Sweet Glutinous Rice Paste

The outer dough of mochi is made from glutinous rice flour. Again, you absolutely need this very fine flour that looks like starch. You cannot substitute with regular rice flour. It must absolutely be glutinous rice flour that you will also find in the Asian market.

In a saucepan, you put 150g of glutinous rice flour, 120g of icing sugar and 200ml of water. You mix continuously while heating over medium heat until the dough forms and sticks. Let cool.

Daifuku Mochi

Now that you have the two components (outer and inner) you can assemble your mochi. You will need a starch like cornflour. I use arrowroot. The Japanese use kinako, a roasted soybean powder.

With the help of a teaspoon, you take anko paste and you roll it between your hands to form small balls. You roll about 100g of the paste before doing the outside dough.

Using a tablespoon coated with starch, you take glutinous rice paste, you roll it between your hands pre-coated with starch and then you flatten it and stretch it to obtain a disc that is not too thick and who can cover the anko ball. You close the dough on the anko ball and you pinch it to close tightly. You roll again between your hands then you put on a baking paper. As you go, if the dough sticks to your hands, you add starch. You can even roll your mochi in it for easy molding. Your hands, the work surface and your mochi must be well coated with starch to be able to handle and shape it well.

They can be stored in an airtight container at room temperature for several weeks.

In health,

Chantal

Daifuku mochi
Mochi à la pâte d’haricots azuki

Daifuku ou mochi est une sucrerie japonaise traditionnelle. Elle est composée d’une pâte de riz gluant sucrée et fourrée à la pâte anko. La pâte anko est une pâte de haricots rouge azuki sucrée. Les deux préparations individuellement peuvent autant servir à d’autres plats ou desserts qu’à la fabrication de mochi.

Goûts et saveurs variés

Ce gâteau au gros ventre (traduction littérale) peut avoir différent goût. Autant la farce que la partie extérieure peuvent variées. Les versions les plus courantes comprennent la partie extérieure au goûts nature, sesame noir ou matcha et la farce, elle, peut être la pâte d’haricots rouges, de potiron ou avec un morceau de fraise.

Anko ou pâte d’haricots rouges azuki

La pâte d’haricots rouges est super facile à réaliser. Si tu n’as pas d’haricots azuki, je ne te conseil pas de les remplacer par des haricots red kidney ou n’importe quel autre haricot rouge. Étant la reine de modifier les recettes pour pouvoir utiliser ce que j’ai dans mon garde manger, j’ai essayé et, crois-moi, ce n’est pas aussi bon. Il faut donc aller dans un marché asiatique pour en trouver. J’ai de la chance que mon magasin de vrac en ait!

Il faut donc faire tremper 12 à 24 heures 200g d’haricots azuki secs. Les faire cuire. Les égoutter, les rincer puis les recuire avec 170g de sucre et une pincée de sel. Dès qu’ils sont sirupeux, les laisser refroidir puis les passer au blender pour obtenir une pâte lisse. Une fois refroidie, la pâte anko devient ferme mais malléable.

Pâte de riz gluant sucrée

La pâte extérieure du mochi est faite de farine de riz gluant. De nouveau, il te faut absolument cette farine toute fine qui ressemble à du fécule. Tu ne peux remplacer par de la farine de riz régulière. Ce doit absolument être la farine de riz gluant que tu trouveras aussi au marché asiatique.

Dans une casserole, tu mets 150g de farine de riz gluant, 120g de sucre glace et 200ml d’eau. Tu mélange continuellement tout en chauffant sur feu moyen jusqu’à que la pâte se forme et colle. Laisse refroidir.

Daifuku Mochi

Maintenant que tu as les deux composants (extérieure et intérieur) tu peux faire l’assemblage de mochi. Il te faudra un fécule comme du maïzena. Moi j’utilise l’arrowroot. Les japonais utilisent le kinako une poudre de soja grillé.

A l’aide d’une cuillère à café, tu prends de la pâte anko et tu la roule entre tes mains pour former des petites boules. Tu roules environ 100g de la pâte avant de passer à son enveloppe.

À l’aide d’une cuillère à soupe enduite de fécule, tu prends de la pâte de riz gluant, tu la roule entre tes mains pré enduites de fécule et ensuite tu l’aplatie et l’étire pour obtenir un disque pas trop épais et qui peut couvrir la boule d’anko. Tu referme la pâte sur la boule d’anko et tu la pince pour bien refermer. Tu roule de nouveau entre tes mains puis tu pose sur un papier sulfurisé. Au fur et à mesure, si la pâte colle aux mains, tu ajoutes du fécule. Tu peux même y rouler ton mochi pour le mouler facilement. Tes mains, la surface de travail et ton mochi doivent être bien enduit de fécule pour pouvoir bien le manipuler et le former.

Ils se conservent dans un contenant hermétique à la température ambiante plusieurs semaines.

Santé!

Chantal

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s