10 Things you Should Never Buy / 10 choses à ne jamais acheter

There are many things that you buy out of habit which are expensive and easily replaced by homemade versions.

Economical, ecological and natural

By doing these things yourself not only will you save money but you will produce less waste. In addition, many of the things you buy contain ingredients that are unhealthy and can cause illness. By making them yourself, you are sure to have 100% natural products.

Simplicity

If you’ve been following me for a while, you know I love simple things, simple recipes. So the homemade equivalents, the recipes and the tips offered are simple and easily achievable.

Here is my (incomplete) list of things – including several ingredients – not to buy and their DIY equivalent.

1. Breadcrumbs

Bought: Breadcrumbs are only dry bread reduced to crumbs. Buying commercial products means breadcrumbs with undesirable stuff to keep dry, to flavor, to preserve. Like for example, sugar (glucose), oil (trans fat), salt, starch. Reading the ingredients, sometimes, it does not even contain bread.

DIY: Making your own breadcrumbs is child’s play. You just need to keep the slices, bits and pieces of rancid or dry bread. Keep them in a container and when you have enough, you cut them into pieces by passing them through a food processor. To make sure they are dry and that mold does not ruin your breadcrumbs, you can toast your leftover bread before reducing it. Once reduced, you can even flavor it with spices.

Tip: You can collect the crumbs from your baker’s bread machine and even those from your grocery store’s cutting bread machine. The advantage of this tip is that your breadcrumbs will be rich in taste and nutritional value since it contains a variety of bread and therefore, flour and grains.

2. Plant milk

Bought: Plant milk is a drink made from nuts, seeds or cereal grains mixed with water. It resembles animal milk. This product purchased commercially is expensive, especially considering that it is made of 95% water! Sometimes these are sweetened, have preservatives and thickeners. In addition, some have added artificial flavors. Nothing good!

DIY: Making plant milk is very simple. You don’t need special equipment. Simply a blender or a mixer. A clean cloth, colander and a container or bottle. Here I explain how to make almond milk and here oat milk.

Tip: You can mix the plants (hazelnuts-cashews, pistachios-almonds, oats-pistachios, etc.) or use original ones (brazil nuts, millet-freekhe, etc.) that cannot be found on the market. You can add flavors to your taste (clove, cardamom, etc.) and ultimately, you decide whether you want it sweet or not. If yes, it is you who chooses which sweetening ingredient and above all, how much you add. Here is an example with a special Christmas milk recipe.

3. Flavored salt

Bought: Flavored salt is a quick and unique way to season everything. These small bottles sometimes contain unnecessary ingredients such as sugar or preservatives in addition to being expensive.

DIY: Here is a recipe for easy-to-make Thyme-Garlic salt.

Tip: The amount of possible flavors is endless. Only your imagination can limit the variations. Don’t hesitate to combine tastes that you like! It also makes a great edible gift.

4. Vanilla extract

Bought: Vanilla extract is a maceration of vanilla pods in water and ethanol. Is it real vanilla or vanillin in your extract? What is its concentration rate? It is not always clear on the bottle and in addition, we pay the price.

DIY: Of a rare simplicity but which takes time, here is how to prepare your homemade extract.

Tip: Since the maceration time is long, prepare one after the other. So you will never be short and you can give them as gifts!

5. Seasoning; Onion or Garlic Powder

Bought: Commercial seasonings often have additional ingredients, they are sometimes stale and we are unsure of the quality and freshness of the base ingredients. Seeing the price of these small bottles, making them yourself becomes a guarantee of quality, freshness and taste!

DIY: Easy to make, you only need an oven (or a dehydrator) and a blender (or coffee grinder). Let me explain how to make the onion powder and garlic powder.

Tip: Each time you use an onion or a clove of garlic, keep the peel and the small bits that you remove in a large-opening container. Keep it open, without cover, in a dry place. Simply on the counter in your kitchen, away from the hob, is fine.

6. Household products

Bought: Many cleaning agents contain toxic, flammable or caustic ingredients, which makes them harmful if used improperly. … Things get particularly dangerous when you start mixing or combining different products.

DIY: Easy to make. I explain how to make them here.

Tip: With a few key ingredients, your home will be naturally clean.

7. Body care products

Bought: If you can’t eat it, don’t put it on your skin. Since the skin absorbs everything that is affixed to it, it is important to choose quality and natural products. Phthalates and other chemicals, preservatives and fragrances are skin irritants and some say they can be endocrine disruptors and potential carcinogens.

DIY: Easy to make. I explain how to make an hydrating body butter, a face toner, a face serum, and a face special “Good Night” cream.

Tip: Use organic products that are easily found and that can also be useful in your kitchen. Multipurpose and which can be refilled is best.

8. Shampoo

Bought: The big brands put chemicals into their shampoo that remove the natural oil produced by the scalp. In addition, they are available in plastic bottles. By washing your hair with a gentle alternative to shampoo, such as baking soda and apple cider vinegar, you will get clean hair without the damage or dependence on daily shampoo.

DIY: Easy to make. I explain what I do here.

Tip: If you prefer to use shampoo, bulk stores offer liquid body and hair gel. So you can fill old containers and reduce your waste anyway. You can also find solid shampoos that have no packaging!

9. Bee’s Wraps

Bought: It is possible to buy bee’s Wrap of all sizes and all prices.

DIY: Easy to make. I’ll explain how to do them here.

Tip: Use old sheets, fabrics you collect to make your wraps.

10. Tote and bulk bags

Bought: They are now available almost everywhere, with or without a logo, with or without a message or text. They are expensive. Personally, I don’t really like to advertise a store. When I like, I show my loyalty with my purchases and I talk about it around me. In addition, I like them plain and simple but, you, you could prefer them colorful or flowery!

DIY: Easy to make. I’ll explain how to make them here.

Tip: Use old sheets, old clothes that you collect to make all the bags you need. In addition, you can make the sizes you need.

I hope you find this information useful and will allow you to buy less and do more yourself! Don’t hesitate to tell me about it in the comments and take pictures of your achievements. Tag me on social media using @chantalhealthylifestyle on instagram and Facebook and use the hashtag #chantalhealthylifestyle.

Chantal


Il y a beaucoup de choses que l’on achète par simple habitude, qui coûte cher, et qui sont facilement remplaçables par des versions faites maison.

Économique, écologique et naturel

En réalisant ces choses toi-même, non seulement tu feras des économies d’argent mais, tu produiras moins de déchets. De plus, biens des choses que l’on achète comportent des ingrédients qui ne sont pas bon pour la santé et qui peuvent causer des maladies. En les réalisant soi-même, on est sûr d’avoir des produits 100% naturel.

Simplicité

Si tu me suit depuis un moment, tu sais que j’aime la simplicité. Alors, les équivalents fait maison, les recettes, les astuces proposées sont simples et facilement réalisables.

Voici ma liste (incomplète) de choses -dont plusieurs ingrédients- à ne pas acheter et leur équivalent DIY.

1. Chapelure

Acheté : La chapelure n’est que du pain sec réduit en miettes. Acheter le produit du commerce sous entend une chapelure additionnée de produits non désirables pour maintenir sec, pour aromatiser, pour conserver. Comme par exemple du sucre (glucose), de l’huile (gras trans), du sel, de l’amidon. En lisant les ingrédients, parfois celle-ci ne contient même pas de pain.

DIY : Faire sa propre chapelure est un jeu d’enfant. Il te suffit de conserver les tranches, bouts et morceaux de pain rance ou sec. Conserve-les dans un récipient et lorsque tu en as suffisamment, tu les réduis en miettes en les passant au robot. Afin de t’assurer qu’ils sont bien sec et que la moisissure ne vient pas ruiner ta chapelure, tu peux faire griller tes restes de pain avant de les réduire. Une fois réduite, tu peux même l’aromatiser avec des épices.

Astuce : Tu peux récupérer les miettes de la machine à pain de ton boulanger et même celles de ton épicerie. L’avantage de cette astuce est que ta chapelure sera riche En goût et en valeur nutritive puisqu’elle contient une variété de pain et donc, de farine et de grains.

2. Lait végétal

Acheté : Le lait végétal est une boisson à base d’oléagineux, de graines ou de grains céréaliers mixés avec de l’eau. Celui-ci ressemble en apparence au lait animal. Ce produit acheté en commerce est cher, surtout considérant que celui-ci est fait à 95% d’eau! Parfois, ceux-ci sont sucré, ont des conservateurs et des épaississants. En plus, certains ont des saveurs ajoutées. Rien de bons quoi!

DIY : Faire son lait végétal est bien simple. Il ne te faut pas d’équipement spéciaux. Simplement un blender ou un mixeur. Un torchon propre, une passoire et un récipient ou une bouteille. Ici, je t’explique comment faire du lait d’amandes et ici, du lait d’avoine.

Astuce : Tu peux mélanger les végétaux (noisettes-cajous, pistaches-amandes, avoine-pistache, etc) ou en utiliser des originaux (noix de brésil, millet-freekhe, etc.) que l’on ne retrouve pas sur le marché. Tu peux y ajouter des saveurs bien à ton goût (clou de girofle, cardamome, etc.) et finalement, c’est toi qui décide si tu le veux sucré ou pas. Si oui, c’est toi qui choisi quel ingrédient sucrant et surtout, combien tu en ajoutes. En voici un exemple avec une recette spéciale de lait de Noël.

3. Sel aromatisé

Acheté : Le sel aromatisé est un moyen rapide et unique de tout assaisonner. Ces petits flacons contiennent parfois des ingrédients non nécessaires tels que le sure ou un agent de conservation en plus de coûter cher.

DIY : Voici une recette de sel Thym-Ail facile à réaliser.

Astuce : La quantité de saveurs possibles est infinie. Seule ton imagination peut limiter les variantes. N’hésite pas à combiner des goûts que tu aimes bien! Il fait aussi un super cadeau comestible.

4. Extrait de vanille

Acheté : L’extrait de vanille est une macération de gousses de vanille dans de l’eau et de l’éthanol. Est-ce de la vrai vanille ou de la vanilline dans ton extrait? Quel est son taux de concentration? Ce n’est pas toujours clair sur le flacon et en plus, on paye le prix.

DIY : D’une simplicité rare mais qui prend du temps, voici comment préparer ton extrait maison.

Astuce : Puisque le temps de macération est long, prépares-en l’un à la suite de l’autre. Ainsi, tu ne sera jamais à court et tu pourras en offrir en cadeaux!

5. Assaisonnement ; Poudre d’oignons ou d’ail

Acheté : Les assaisonnements du commerce ont souvent des ingrédients supplémentaires, ils sont parfois éventés et nous ne sommes pas certains de la qualité ni de la fraîcheur des ingrédients de bases. En voyant le prix de ces petits flacons, les faire soi-même devient source de garantie de qualité, de fraîcheur et de goût !

DIY : Facile à réaliser, tu n’as besoin que d’un four (ou un déshydrateur) et d’un blender (ou moulin à café). Je t’explique comment faire la poudre d’oignons et la poudre d’ail

Astuce : Chaque fois que tu utilise un oignon ou une gousse d’ail, conserve la pelure et les petits bouts que tu enlèves dans un récipient à large ouverture. Conserve celui-ci ouvert, sans couvercle, dans un endroit sec à l’abris. Simplement sur le comptoir de ta cuisine, loin de la plaque de cuisson, convient tout à fait.

6. Produits ménagers

Acheté : De nombreux agents de nettoyage contiennent des ingrédients toxiques, inflammables ou caustiques, ce qui les rend nocifs s’ils sont mal utilisés. … Les choses deviennent particulièrement dangereuses lorsqu’on commence à mélanger ou à combiner différents produits.

DIY : Facile à réaliser. Je t’explique comment faire ici

Astuce : Avec quelques ingrédients clés, ta maison sera naturellement propre.

7. Produits de soins corporels

Acheté : Si tu ne peux le manger, ne le mets pas sur ta peau. Puisque celle-ci absorbe tout ce qu’on lui appose, il est important de choisir des produits de qualités et naturels. Phtalates et autres produits chimiques, conservateurs et fragrances sont des irritants pour la peau et certains disent qu’ils peuvent être des perturbateurs endocriniens et des cancérogènes potentiels.

DIY : Facile à réaliser. Je t’explique comment faire une crème hydratante pour le corps, un toner pour visage, un sérum pour visage, et une crème de nuit spéciale bonne nuit pour visage.

Astuce : Utiliser des produits biologiques que l’on trouve facilement et qui peuvent aussi être utiles en cuisine. À multiple usage et que l’on peut obtenir en remplissage.

8. Shampoing

Acheté : Les grandes marques mettent dans leur shampoing des produits chimiques qui suppriment l’huile naturelle produite par le cuir chevelu. De plus, ils sont proposées dans des bouteilles en plastique. En lavant tes cheveux avec une alternative douce au shampooing, comme le bicarbonate de soude et le vinaigre de cidre de pomme, tu obtiendras des cheveux propres sans les dommages ou la dépendance au shampooing quotidien.

DIY : Facile à réaliser. Je t’explique ce que je fais ici.

Astuce : Si tu préfères utiliser un shampoing, les magasins de vracs offrent des gel corps et cheveux en liquide. Tu peux donc remplir d’anciens contenants et ainsi réduire quand même tes déchets. Tu peux aussi y trouver des shampoings solides qui n’ont pas d’emballage!

9. Bee’s Wraps

Acheté : Il est possible d’acheter des bee’s Wrap de toutes les tailles et ce, à gros prix.

DIY : Facile à réaliser. Je t’explique comment les faire ici.

Astuce : Utilise des vieux draps, des tissus que tu récupères pour fabriquer tes wraps.

10. Sachets et sacs pour le vrac

Acheté : Ils sont maintenant disponibles presque partout, avec logo ou pas, avec message ou pas. Ils sont cher. Perso, faire de la pub pour un magasin ne me plaît pas trop. Quand j’aime, je montre ma fidélité avec mes achats et j’en parle autour de moi. De plus, je les aimes uni et simple mais, toi, tu pourrais les préférer colorés ou fleuris!

DIY : Facile à réaliser. Je t’explique comment les faire ici.

Astuce : Utilise des vieux draps, des vieux vêtements que tu récupères pour fabriquer tous les sacs et sachets dont tu as besoins. En plus, tu peux fabriquer les tailles qu’il te faut.

J’espère que ces informations te seront utiles et te permettront d’acheter moins et de faire plus toi-même! N’hésite pas à m’en parler dans les commentaires et de prendre en photos tes réalisations. Tag-moi sur les médias sociaux en utilisant @chantalhealthylifestyle sur instagram et Facebook et d’utiliser le hashtag #chantalhealthylifestyle.

Chantal

Ateliers 2020 Série Zéro déchet

Pour la première partie de l’année 2020, je vous propose une série de 4 ateliers sur le thème du zéro déchet.

Le but de cette série d’ateliers est de t’aider à t’organiser différemment pour te permettre de réaliser ton objectif de zéro déchet ou presque!

Ils t’aideront à apprendre concrètement comment faire autrement pour réduire tes déchet, pour réutiliser et donner une deuxième vie à tes objets/choses/ingrédients.

1 jeudi par mois, de 18h30 à 21h à la Galerie Artor de la rue Neuvice à Liège.

6 février : Bee’s Wrap

Fabrication de pièces de tissus enduites de cire d’abeilles qui remplacent écologiquement le film alimentaire et le papier aluminium.

Lavable, réutilisable et à usage multiple.

26 mars : En cuisine, épluchures et cie

Trucs et astuces pour savoir comment utiliser les pelures, les épluchures et les restes de tes préparations culinaires.

30 avril : Savoir cuisiner ses restes

Préparation et dégustation d’un plat fait à partir de tes restes de table.

Mise en commun de restes, épluchures et autres pour réaliser une ou plusieurs recettes que l’on goûtera.

28 mai : Emballages cadeaux

Différentes astuces pour savoir comment emballer des cadeaux de toutes les formes en réutilisant des tissus, papiers et autres objets inusités.

Info pratico-pratique :

18:30@21:00

23, rue Neuvice, 4000 Liège

70€ pour la série de 4 ateliers, payable lors du 1er atelier

Ou

20€ par atelier, payable le jour même de l’atelier

Inscription obligatoire: chantalshealthylifestyle@gmail.com

Bowl covers / Couvercles en tissus

Not using any plastic is a hard thing to do but with these things in hand, it’s easier!

Instead of using plastic wrap over my bowls of leftovers, I use either linen covers or wax paper (Bee’s Wraps).

I made two size of covers in a breathable 100% linen fabric. Small and large.

Because I used elastic for the borders, they are easily resizable and therefore fits all the different sizes of my bowls.

They are machine washable. Endless use!

Operating Mode

  1. To do it yourself, take a fabric that you have previously washed and ironed.
  2. On a flat surface, flattening your fabric (fold in half on the weft, the right sides against each other).
  3. Using a bowl (the largest or a medium one) draw its outline (with a chalk or pencil that disappears). Calculate a margin of the value of your stitch as well as your elastic and cut it. You thus obtain two circle ready to be sewn together.
  4. Sew the two circles near the edge and do not close this seam. Turn it around through the unstitched part and iron the stitched edges so that they are flat. You have your flat lid in place.
  5. Now you have to sew the value and a little more of the elastic directly on the lid. Finish the seam, that is to say completely close the circle.
  6. Take a pin and stitch the end of the elastic. Threading in its space from the hole left during the first seam and that allowed you to turn it. Pull enough to crease the lid but not too much to allow you to coat your bowl. To be certain, put it on your bowl and adjust the ideal size of the elastic with a needle. Cut the end.
  7. Sew the two ends of elastic together by making several stops to solidify this junction.
  8. Close the opening of the elastic by sewing very close to the edge and as straight as possible.
  9. That’s it, it’s ready to use!

Chantal


Ne pas utiliser de plastique est une chose difficile à faire, mais avec ces couvercle en main, c’est plus facile!

Au lieu d’utiliser une pellicule plastique sur mes bols dans lesquels je mets mes restes, j’utilise soit des couvercles en lin ou du papier ciré (Bee’s Wraps).

J’ai fait deux tailles de housses dans un tissu 100% lin respirant. Petit et grand.

Parce que j’ai utilisé des élastiques pour les bordures, ils sont facilement redimensionnables et s’adaptent donc à toutes les tailles de mes bols.

Ils sont lavables en machine. Usage infini!

Mode opératoire

  1. Pour les faire toi-même, il s’agit de prendre un tissus que tu auras préalablement lavé et repassé.
  2. Sur une surface plane, étant bien ton tissus (plier en deux sur la trame, endroit contre endroit).
  3. À l’aide d’un bol (le plus grand ou un moyen) trace son contour (avec une craie ou un crayon qui disparaît). Calcule une marge de la valeur de ta couture ainsi que de ton élastique et découpe-la. Tu obtiens ainsi deux cercle prêt à être cousus ensemble.
  4. Coudre les deux cercle près du bord et ne ferme pas cette couture. Retourne à l’endroit et repasse bien les rebords cousu pour qu’ils soient bien plat. Tu as ton couvercle plat à l’endroit.
  5. Maintenant , il faut coudre la valeur et un peu plus de l’élastique directement sur l’endroit du couvercle. Finir la couture, c’est-à-dire complètement fermer le cercle.
  6. Prendre une épingle et piquer le bout de l’élastique. Enfiler dans l’espace laisser exprès pour l’élastique à partir du trou laisser lors de la première couture et qui t’a permis de retourner à l’endroit. Tire suffisamment pour plisser le couvercle mais pas trop pour te permettre de bien enrober ton bol. Pour être certaine, pose le sur ton bol et ajuste la taille idéale de l’élastique avec une aiguille. Coupe le bout.
  7. Coudre les deux bouts d’élastique ensemble en faisant plusieurs points d’arrêt pour bien solidifier cette jonction.
  8. Fermer l’ouverture de l’élastique en cousant très près du bord et le plus droit possible.
  9. Voilà, il est prêt à utiliser!

Chantal

Wax Wrapping Paper or Bee’s Wrap Emballage alimentaire réutilisable

To cover my leftovers, wrap sandwiches or anything for that matter I use Wax coated coton commercially called Bee’s Wraps.

Wax wrapping paper are the best alternative to plastic wrap.

I made those myself with coton that I covered with beeswax.

Simple, ecological and endless use.

Washable with soap and water.

When the beeswax gets thinner, I can reapply beeswax.

DIY

To make them yourself, either use an oven or an iron.

Use organic coton and wash it before using.

Iron the coton very carefully so there is no ply whatsoever.

Cut the size needed.

When ready, preheat your oven to 150 C or your iron.

For the oven method

  1. Use a cookie sheet covered with a cooking paper.
  2. Put your cut coton on it and sprinkle beeswax on top. Make sure it’s well distributed.
  3. Put un the oven and wait for the wax to melt. When it’s all melted, carefully take the cookie sheet out and let cool until it’s harden again.
  4. It’s done!

For the iron method

  1. On a iron board, place a big piece of cooking paper.
  2. Add your pice of cut coton and sprinkle beeswax on top. Make sure it’s well distributed. On top, add another piece of cooking paper.
  3. Use your iron on top of it slowly so it can melt the wax. You have the possibility to move the wax all over the coton piece. Be careful not to go out of the cooking paper.
  4. When all melted and all covered, remove carefully the top cooking paper and then, the tissue and hang it until it hardens.
  5. It’s ready to use!

In both cases, if some wax is over the edges, you can cut it out with scissors.

Have fun making these wonderful zero waste, reusable wrapping paper!

Chantal


Pour couvrir mes restes, envelopper des sandwichs ou quoi que ce soit d’ailleurs, j’utilise du coton enduit de cire commercialement appelé Bee’s Wraps.

Le papier de cire est la meilleure alternative à la pellicule plastique.

Je les ai fait moi-même avec du coton que j’ai recouvert de cire d’abeille.

Utilisation simple, écologique et sans fin.

Lavable à l’eau et au savon.

Lorsque la cire d’abeille s’amincit, je peux en remettre.

DIY

Pour les faire toi-même, utilise un four ou un fer à repasser.

Utilise du coton biologique et lave-le avant utilisation.

Repasse le coton très soigneusement pour qu’il n’y ait aucun pli.

Coupe la taille voulu.

Lorsque tu es prêt, préchauffe ton four à 150 ° C ou ton fer à repasser.

Pour la méthode au four

  1. Utilisez une plaque à biscuits recouverte d’un papier cuisson.
  2. Mettez votre coton coupé dessus et répartissez les paillettes de cire d’abeille dessus. Assurez-vous qu’elles soient bien distribuée.
  3. Enfournez et attendez que la cire fonde. Quand tout est fondu, retirez soigneusement la plaque à biscuits et laissez refroidir jusqu’à ce qu’elle durcisse à nouveau.
  4. C’est fait!

Pour la méthode au fer à repasser

  1. Sur une planche à repasser, placez un grand morceau de papier cuisson.
  2. Ajoutez votre morceau de coton coupé et répartissez les paillettes de cire d’abeille dessus. Assurez-vous qu’elle soient bien distribuées. Au dessus, ajoutez un autre morceau de papier cuisson.
  3. Utilisez votre fer à repasser lentement afin qu’il puisse faire fondre la cire. Du centre vers les bords. Vous avez la possibilité de déplacer la cire sur toute la pièce en coton. Attention à ne pas la faire sortir du papier cuisson.
  4. Lorsque tout est fondu et couvert, retirez soigneusement le papier de cuisson supérieur, puis le tissu et accrochez-le avec des pinces à linges ou attendez jusqu’à ce qu’il durcisse.
  5. C’est prêt à l’emploi!

Dans les deux cas, si de la cire dépasse sur les bords extérieurs, vous pouvez la découper avec des ciseaux.

Amusez-vous à fabriquer ces merveilleux papiers réutilisables zéro déchet!

Chantal

Bulk Bags

Not using any plastic is a hard thing to do but with these things in hand, it’s easier!

Having bulk stores is great and bringing my glass containers is not always possible.

They are not as handy and easy to carry as bags.

These I made with 100% linen fabric.

I made two sizes that I find just perfect for the quantities I usually buy in bulk.

Large = 24cm x 34 cm

Small = 21cm x 23 cm

If you would like some for yourself, I can make them for you. Just ask here!

If you want to make them yourself, here is how to…

Operating Mode

  1. Wash and iron your fabric.
  2. Lie it flat on a table the insides facing each other.
  3. Either draw or cut directly the size (plus the seam value and the cord space on-top) you want.
  4. Sew the 3 sides making a U shape. Return it, iron it flat and sew it again (the same or a little bit more of the previous seam).
  5. Now to close the top and add a rope. You will put the good side in.
  6. Turn two time the value you calculated at first and iron it to make sure it’s stays in place.
  7. Sew it but not completely so you have space to pass the rope.
  8. Pass the rope in and finish it by a not at the end.
  9. Turn it on the right side.
  10. And it’s ready to use.

Great bulk shopping!

Chantal


Ne pas utiliser de plastique est une chose difficile à faire, mais avec ces sachets en main, c’est plus facile!

Avoir des magasins en vrac est super et apporter mes récipients en verre n’est pas toujours possible. Ils ne sont pas aussi pratiques et faciles à transporter que les sachets.

Je les ai faites avec un tissu 100% lin.

J’ai fait deux tailles que je trouve parfaites pour les quantités que j’achète habituellement en vrac.

Grand = 24cm x 34 cm

Petit = 21cm x 23 cm

Si vous en voulez pour vous-même, je peux les faire pour vous. Demandez ici!

Si vous voulez les faire vous-même, voici comment …

Mode de fonctionnement

  1. Lavez et repassez votre tissu.
  2. Mettez-le à plat sur une table, l’endroit contre l’endroit.
  3. Dessinez ou coupez directement la taille (plus la valeur de couture et l’espace du cordon sur le dessus) que vous souhaitez.
  4. Cousez les 3 côtés en forme de U. Retournez-le, repassez-le à plat et cousez-le à nouveau (le même ou un peu plus de la couture précédente).
  5. Maintenant, fermez le haut et ajoutez une corde. Mettez le sachet à l’envers.
  6. Tournez deux fois la valeur que vous avez calculée au début et repassez-la pour vous assurer qu’elle reste en place.
  7. Cousez-le mais pas complètement pour avoir suffisamment d’espace pour passer la corde.
  8. Passez la corde et terminez-la par un noeud à la fin.
  9. Tournez-le à l’endroit. Et il est prêt à l’emploi!

Bons achats en vrac!

Chantal