Becom a Butterfly / Devient un papillon

Today … In this period of confinement, it is the perfect time to change and reinvent ourselves. Individually and collectively. Like the caterpillar that becomes a butterfly.

Because even if we stay active and busy with all the positivism we are capable of. Even if there are more wealthy than others … the fact remains that we all have a bizarre, latent feeling of an invisible and intangible thing of something that is wrong … from there arise suspicions, phobias, xenophobias and others.

There is no weekday. No Monday, Tuesday, Friday … it’s the same day every day. But from week to week the level of misunderstanding and uncertainty increases. Uncertainty about unanswered questions and thoughts. How to understand uncertainty? The fear of uncertainty creates anxiety. This anxiety is useless.

Because there will be an “after”

It is certain that there will be an “after” this pandemic but, how will it be?

I am convinced that it depends on us to be defined.

Everyday since the start of this pandemic, we have seen and experienced what is important, necessary and essential in our personal and collective lives. Every day we operate differently. This means that we are on the lookout for what is viable and what is best. It makes us realize (hopefully) how we could improve and perfect them.

Let us ask ourselves, as a society and as a Human, the right questions. What matters most … really? What is most meaningful to us earthlings?

Questioning ourselves

Let’s have a conversation about what’s really worth it. Let us question ourselves. Let us rethink our economic, political, ecological and philosophical priorities, both individually and collectively. Let’s rethink our operations. For this conversation to be valid, it must be neutral, rational and based on scientific facts and results. It must absolutely ignore feelings.

Let’s become butterflies

It’s time to question yourself. To challenge each hypothesis, each belief and to consider all possibilities to move forward. Our cocoons are forming. And even if life as we know it is over, let’s hold back all judgment on this until we see all the butterflies that will emerge on the other side.

In the meantime, let’s think about and discuss what these butterflies could be like. 🦋

To your pencils!

Chantal


Aujourd’hui… En cette période de confinement, c’est le moment idéal pour changer et se réinventer. Individuellement et collectivement. Comme la chenille qui devient papillon.

Parce que même si on reste actif et occupé avec tout le positivisme dont nous sommes capable. Même si il y a des plus fortuné que d’autres… il reste que l’on a tous un sentiment bizarre, latent d’un truc invisible et impalpable de quelque chose qui ne va pas… de là surgissent suspicions, phobies, xénophobies et biens d’autres.

Il n’y a pas de jour de semaine. Pas de lundi, mardi, vendredi… c’est tous les jours le même jour. Mais d’une semaine à l’autre le niveau d’incompréhension et d’incertitude augmente. L’incertitude sur des questions et des pensées qui n’ont pas de réponse. Comment comprendre l’incertitude? La peur de l’incertitude crée de l’anxiété. Cette anxiété est inutile.

Parce qu’il y aura un “après”

Il est certain qu’il y aura un “après ” cette pandémie mais, comment sera-il?

Je suis persuadé qu’il dépend de nous pour être défini.

Tous les jours depuis le début de cette pandémie, nous constatons et expérimentons ce qui est important, nécessaire et essentiel dans nos vies personnelles et collectives. Tous les jours, nous fonctionnons différemment. Cela fait que nous sommes a l’affût de ce qui est viable et de ce qui est mieux. Cela nous fait prendre conscience (j’espère) comment nous pourrions les améliorer et les perfectionner.

Posons-nous, en tant que société et en tant qu’Homme, les bonnes questions. Qu’est-ce ce qui compte le plus… vraiment? Qu’est-ce qui est le plus significatif pour nous, terriens?

Remise en question

Ayons la conversation de ce qui vaut vraiment la peine. Remettons nous en question. Repensons nos priorités économiques, politiques, écologiques, philosophiques tant au niveau individuel que collectif. Repensons nos fonctionnements.

Pour que cette conversation soit valable, elle doit être neutre, rationnelle et basée sur des faits et des résultas scientifiques. Elle doit absolument faire abstraction des sentiments.

Devenons des papillons

Il est temps de se remettre en question. De remettre en question chaque hypothèse, chaque croyance et d’envisager toutes les possibilités pour aller de l’avant. Nos cocons se forment. Et même si la vie telle que nous la connaissons est terminée, retenons tout jugement à ce sujet jusqu’à ce que nous voyions tous les papillons qui vont émerger de l’autre côté.

En attendant, réfléchissons et discutons de comment pourraient être ces papillons. 🦋

À vos plumes!

Chantal